La crise économique n’épargne personne. Mais ça, vous le savez déjà. Même si les temps sont difficiles, beaucoup rêvent de devenir propriétaires. Malheureusement, les banques sont de plus en plus exigeantes. À l’heure actuelle, ces dernières demandent de nombreuses garanties. Garanties que les particuliers ne sont pas toujours en mesure d’offrir. De l’autre côté, les ménages plus aisés ne peuvent pas toujours se procurer le bien désiré. La cause : le fameux 33 % d’endettement, alors que ces familles pourraient rembourser bien plus. À tous ces problèmes, Réunions de consommateurs vous propose des solutions !

Logement : des solutions pour devenir propriétaire

1 – Créez une Société Civile Immobilière (SCI). Lorsque les particuliers disposent des moyens financiers pour rembourser plus de 33 % de leurs rentrées d’argent, ces derniers peuvent créer une SCI pour augmenter leur capacité d’emprunt. Le capital investi dans la société pourra être utilisé comme apport. Lorsqu’une SCI est créée en collaboration avec plusieurs personnes, la capacité d’emprunt augmente, car les banques prennent en compte tous les associés, et non plus l’emprunteur seul au titre de particulier.

2 – Rendez-vous aux ventes aux enchères. Si les ventes aux enchères regorgent de collectionneurs, on y trouve également des particuliers à la recherche du logement de leurs rêves. Les collectivités, de la même manière que des individus pressés, vendent leur bien via les enchères pour s’en débarrasser rapidement. Toutefois, il vous faudra être en mesure de délivrer un chèque de consignation le jour de la vente pour avoir le droit d’enchérir. Notez également que le droit de rétractation est supprimé dans le cadre des ventes aux enchères. D’autres enchérisseurs peuvent aussi enchérir pendant les 10 jours suivant la vente.
Dernière chose : assurez-vous d’avoir les fonds avant de vous lancer. Pourquoi ? Car, même si votre organisme bancaire ne vous accorde pas votre prêt, vous serez tout de même dans l’obligation de payer. Cette règle porte le nom de « condition suspensive d’obtention de crédit ».

3 – L’achat groupé. Amis, proches et/ou membres de la même famille sont de plus en plus nombreux à opter pour l’achat groupé. Les acheteurs créent une SCI pour être en mesure d’emprunter à plusieurs. La capacité d’emprunt est ainsi plus conséquente. Les seuls défis : trouver un logement qui saura plaire à tout le monde et réussir à le diviser entre les différents acheteurs.

 

4 – Devenez propriétaire d’un immeuble. Plus qu’un simple achat immobilier, cette technique se révèle être un projet de vie à part entière. En effet, il est envisageable d’acheter un immeuble, et d’en occuper qu’une partie. Le reste pouvant être loué à des particuliers et/ou à des professionnels. Même si les banques ont, à l’heure actuelle, bien du mal à être convaincues, cela ne vous coûte rien de leur soumettre votre projet !

5 – Agrandir son logement actuel. Si cette technique n’est pas toujours à la portée de tout le monde (vie en appartement, maison mitoyenne, etc.), il est aujourd’hui possible de surélever son habitation pour gagner de précieux mètres carrés. Les propriétaires d’appartements situés au dernier étage sont nombreux à apprécier cette solution. S’il est vrai qu’il faut convaincre l’ensemble de la copropriété, les propriétaires donnent, généralement, leur accord ; la réalisation de tels travaux représentant une belle plus-value pour eux également.

6 – Rénovez un ancien commerce. Durant vos recherches, il se peut que vous soyez déjà tombé nez à nez avec des commerces. Le prix attrayant vous a tapé dans l’œil, mais cela reste un commerce, donc vous ne vous y êtes pas intéressé plus que ça. Et si vous changiez de perspective ? En effet, les anciens commerces disposent, la plupart du temps, d’un beau potentiel, en plus d’être revendus à prix bas. Enlevez vos œillères et projetez-vous. Qui plus est, les locaux professionnels possèdent bien souvent un sous-sol. Rien ne vous empêche de le rénover pour gagner encore plus de place. En optimisant le budget travaux, réaliser une plus-value digne de ce nom lors de la revente est tout à fait possible !

7 – Optez pour le viager. Le principe : verser de l’argent à un propriétaire jusqu’à ce que celui-ci décède. Si la pratique peut paraître assez macabre à première vue, elle peut se révéler être très intéressante, autant pour le propriétaire que pour les futurs acquéreurs. Le viager permet à l’habitant d’arrondir ses fins de mois alors que l’acheteur, lui, a l’occasion de se procurer un bien à moindre prix.