Cela faisait quatre ans que les fans de réalité virtuelle attendaient ce moment avec grande impatience… Oui, L’Oculus Rift, le fameux casque de réalité virtuelle, est enfin arrivé sur les étagères des magasins français. Alors, que vaut-il vraiment ?

L’Oculus Rift : kézako ?

Pour ceux d’entre vous qui seraient passés à côté des quatre années de médiatisation de l’Oculus Rift, sachez qu’il s’agit d’un casque de réalité virtuelle visant à transporter son utilisateur dans un univers unique à 360°. Le gadget donnerait l’impression de vivre une scène réelle. Voyager, visiter un appartement, naviguer, jouer à des jeux vidéo… Les possibilités offertes par l’Oculus Rift sont nombreuses.
Tout débute en 2012 lorsque Palmer Luckey, un jeune homme âgé de seulement 20 ans à l’époque, lance sa campagne de financement participatif sur Kickstarter pour tenter de faire voir le jour à son gadget : l’Oculus Rift. Son projet fait des émules et lèvera pas moins de 2,4 millions de dollars. Oui, rien que ça. Rapidement, le géant Facebook s’intéresse de près à l’Oculus. La firme rachètera d’ailleurs le concept pour 2 milliards de dollars.

L’Oculus Rift vaut-il vraiment le détour ?

Malheureusement pour la filiale Facebook, ses concurrents ont été plus rapides à mettre leur produit sur le marché. Ce qui a permis à de nombreux curieux de découvrir le milieu de la réalité virtuelle haut de gamme avant même que la version finale de l’Oculus voit le jour. Cependant, l’appareil reçoit de bonnes critiques. Avec sa résolution de 1200p, un angle de vision à 110°, ses connecteurs HDMI et USB et avec ses 500 petits grammes, l’Oculus semble séduire le plus grand nombre. La qualité du son et du visuel est, d’après les critiques, au rendez-vous ! Un défaut majeur à signaler cependant. En effet, le gadget provoquerait des nausées à ceux et celles qui l’utiliseraient pendant un laps de temps trop important. Ainsi, la filiale Facebook déconseille son utilisation aux enfants âgés de moins de 13 ans.
Et le prix dans tout ça ? À ce niveau, il faudra être prêt à faire chauffer la carte bleue. Devenir l’heureux propriétaire du joli gadget coûtera la modique somme de 699 euros. Cependant, ceux qui arriveront à s’armer d’un peu de patience pourront, sans aucun doute, se le procurer pour moins cher d’ici quelques mois, une fois l’effet de nouveauté passé.

Des produits semblables ?

Le principal concurrent de l’Oculus : le HTC Vive. Le prix : 899 euros. Malgré son coût faramineux, le fabricant a eu la brillante idée de faire un partenariat avec, Steam, le leader du jeu vidéo sur PC. Ainsi, les geeks pourraient se laisser tenter par le concurrent de l’Oculus après quelques mois d’économie !
Les plus patients trouveront leur bonheur à travers l’utilisation du casque de réalité virtuelle de Sony, le PlayStation VR qui sortira le 13 octobre prochain et commercialisé au prix de 399 euros, soit 300 euros de moins que l’Oculus. D’après les experts, la qualité serait bel et bien au rendez-vous.