Envie de vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale en prenant un minimum de risques ? Dans ce cas, pourquoi ne pas opter pour la franchise ? Le travail en équipe, la notoriété, un taux de défaillance moins élevé… Les avantages de ce statut sont nombreux. Si la franchise s’avère particulièrement pratique, cela ne vous dispense pas de réaliser une étude de marché, d’analyser les différents concepts pour choisir le meilleur d’entre eux, ou encore de rechercher des partenaires dignes de ce nom. Alors, la franchise, qu’est-ce que c’est ? Comment ça marche ? Les réponses à toutes vos questions dans ce nouvel article de Réunions de consommateurs.

La franchise, kézako ?

Deux acteurs : le franchisé et le franchiseur. Le premier (vous en l’occurrence), se tourne vers le franchiseur pour lui demander de bien vouloir lui « prêter » un de ses magasins. Les deux acteurs collaborent juridiquement et financièrement. L’un ne peut pas fonctionner sans l’autre.

En échange d’une contribution financière, le franchiseur donne au franchisé l’autorisation de faire usage de son nom, de sa marque, de ses produits, de ses concepts et de son savoir-faire. En cas de problème, le franchisé peut se tourner vers le franchiseur. Il est question d’une assistance de nature technique et / ou commerciale. Cependant, attention, prenez le temps de lire correctement le contrat qui vous liera, de manière à ne pas avoir de mauvaises surprises par la suite ou pour ne pas vous retrouver face au mur en cas de pépin.

En temps général, le franchisé reverse au franchiseur un pourcentage de son chiffre d’affaires.

De nombreuses enseignes, de par leur réussite et leur notoriété, peuvent se permettent de faire un tri dans les candidatures. Elles préfèrent opter pour des individus qui ont déjà une expérience dans leur secteur, et cela, à juste titre. Néanmoins, ce n’est pas le cas de toutes. D’autres laissent leur chance à des personnes novices, après leur avoir fait suivre une formation. Toutefois, il va de soi que vous serez plus à l’aise en exerçant dans un domaine que vous connaissez déjà !

 

La franchise : quels avantages ?

Nous vous le disions en début d’article : la franchise peut être particulièrement intéressante, et cela, à plusieurs niveaux. En effet, le franchisé jouit de la notoriété de la marque. Il n’a nul besoin de se faire connaître du grand public, à l’inverse d’un créateur qui se lance dans une aventure entrepreneuriale seul. Le franchiseur partage son savoir-faire ; un savoir-faire précieux qui lui a permis de réussir. Une sécurité qui vaut de l’or en d’autres termes.

Autre avantage de la franchise : le franchisé n’est jamais seul. Si cela peut parfois être contraignant, le franchiseur assiste et contrôle la production et la vente des biens et / ou des services. Le franchiseur met également à sa disposition des moyens de promotion conséquents ; des moyens que le franchisé n’aurait pas eu de suite s’il avait choisi de lancer son affaire de manière indépendante.

La franchise : quels inconvénients ?

Et oui, il y a également quelques inconvénients à devenir franchisé. Tout d’abord, l’investissement est plus conséquent. Il faut compter les droits d’entrée, qui varient en fonction de l’importance de la structure, des exigences liées à l’implantation du local, et notamment de son aménagement, etc. Le montant de vos fonds propres rentrera en ligne de compte au moment de poser votre candidature de franchisé auprès de votre éventuel franchiseur.

Les esprits indépendants n’apprécieront peut-être pas tous les aspects de la franchise. En effet, le franchisé doit se plier aux règles de son franchiseur. Les produits vendus doivent uniquement provenir de ce dernier. Oui, les libertés du franchisé sont limitées. À leur tour, le local et les techniques de vente doivent être approuvés par le franchiseur.

 

La franchise : comment choisir son projet ?

Nombreuses sont les enseignes à proposer des franchises. Le tout est de savoir comment choisir l’activité qui vous va bien. Tout d’abord, il y a t’il un secteur qui vous attire plus qu’un autre ? Si tel est le cas, avez-vous déjà eu l’occasion d’exercer dans ce milieu ? Comme nous vous le disions plus haut dans cet article, il sera plus aisé pour vous de travailler dans un milieu que vous connaissez. Toutefois, il se peut que vous souhaitiez changer complètement de métier. Dans ce cas, pourquoi ne pas faire une formation ou encore un stage en amont pour voir si le secteur sur lequel vous avez jeté votre dévolu est vraiment celui qui vous convient.

Autre astuce pour choisir sa franchise : réaliser une étude de marché. Et oui, cette étape n’est pas uniquement réservée aux entrepreneurs individuels ou aux sociétés indépendantes. Ne faites pas votre choix au hasard. Il est essentiel de savoir si le concept de votre franchiseur est réellement fiable. L’étude de marché vous permettra de prendre connaissance des différents risques auxquels vous serez sujet, d’en apprendre davantage sur vos concurrents, sur vos clients, sur leur budget, etc.

Le montant que l’on vous demande devra également rentrer en ligne de compte. Vous paraît-il exagéré ? Raisonnable ? Vous propose-t-on une bonne affaire ? La notoriété et la rentabilité de l’entreprise peuvent justifier d’un prix conséquent. Dans tous les cas, il vous faudra vous poser la question du financement. En fonction des cas, vous pouvez prendre des associés, rechercher des financements externes, essayer de décrocher des aides, engager votre patrimoine… Ces questions vous permettront de déterminer la somme que vous pouvez investir et le montant que vous devrez éventuellement négocier avec votre futur franchiseur.

Conso-france.comObtenez des conseils sur la création de votre entreprise...

Conso-france.com
Obtenez des conseils sur la création de votre entreprise...

Conso France, notre partenaire, vous aide à concrétiser votre projet !

Vous êtes bien inscrit(e)