Si la création d’entreprise est une fabuleuse aventure, elle reste un chemin semé d’embûches qui peuvent parfois se révéler extrêmement décourageants. Ces obstacles ont un impact conséquent sur la motivation de l’entrepreneur qui peut régulièrement avoir envie de baisser les bras. La création d’entreprise requiert de la niaque et de la persévérance au quotidien. Malheureusement, il se révèle impossible pour n’importe quel chef d’entreprise d’être à 200 % chaque jour qui passe. Dans le pire des cas, cette perte d’enthousiasme est suivie par l’abandon du projet dans son entité. Il est ainsi essentiel, pour ne pas dire indispensable, de trouver des moyens pour conserver notre motivation tout au long de l’aventure, et cela, malgré les épreuves auxquelles nous nous retrouvons confrontés. Facile à dire, bien moins facile à faire ! C’est pour cette raison que la rédaction de Réunions de consommateurs a décidé de se pencher sur la question. Comment conserver sa motivation d’entrepreneur envers et contre tout ? C’est ce que nous allons voir aujourd’hui dans ce nouvel article !

Motivation entrepreneuriale : retour aux origines

Pour savoir comment générer la motivation au quotidien, il semble essentiel d’en connaître les origines.

La motivation provient de plusieurs sensations. Ces dernières sont au nombre de trois.

1 – L’autonomie : un individu autonome se sent libre. Il n’a pas de freins. Ce dernier peut faire ses propres choix sans se préoccuper du retour hiérarchique. Un entrepreneur qui se sent autonome peut partir à la découverte de nombreux horizons. Ce sentiment de liberté est un facteur de motivation.

2 – Compétences et connaissances. Nous sommes tous maître dans un domaine, et cela, même si nous n’en avons pas toujours conscience. Un entrepreneur monte souvent son entreprise, car il a connaissance de ses compétences. Il sait de quoi il est capable. Maîtriser un domaine est, ici encore, une puissante source de motivation.

 

3 – Avoir un but. Nombreuses sont les personnes « déprimées » qui retrouvent goût à la vie en se trouvant un but, un objectif à atteindre. Celui-ci se traduit souvent par un nouveau projet. L’individu a envie de donner le maximum de lui-même pour réussir.

Toutefois, avec le temps, cette fougue et ce dynamisme qui s’étaient emparés de vous commencent à faner… Les questions fusent dans votre tête : « ai-je eu raison de me lancer dans un tel projet ? » « Suis-je vraiment à la hauteur de ce défi ? » « Dois-je continuer, ou à l’inverse, tout abandonner ? ». C’est sans compter sur les multiples difficultés liées à la création d’entreprise qui peuvent être des plus démoralisantes. Ainsi, comme vous l’aurez compris, le temps et les obstacles sont facteurs de démotivation. Oui, la création d’entreprise est un véritable ascenseur émotionnel.

Comprendre la motivation pour la retrouver

Et si nous vous disions que la motivation est loin d’être la seule clé de réussite ? Il est tout à fait normal de douter de soi, de se poser des questions et parfois même de vouloir tout abandonner. Nous ne sommes que des humains après tout. Il faut garder en tête que la motivation est une sensation sujette à variation. Un entrepreneur peut se lever un matin prêt à dévorer le monde et se réveiller le lendemain avec l’envie de tout abandonner. Non, il ne faut pas uniquement se baser sur sa motivation pour réussir. Imaginez si les importants chefs d’entreprise décidaient de tout raccrocher chaque fois que leur envie disparaissait ?!

La première leçon à tirer ici est la suivante : l’entrepreneur que vous êtes doit constamment garder en tête que la motivation est une sensation qui va et qui vient. Si celle-ci n’est pas là le matin, il se peut qu’elle revienne en trombe le soir. Ne vous mettez pas la pression. Avoir peur que la motivation ne revienne pas est la meilleure manière de la tuer à tout jamais. Rassurez-vous en vous disant que votre motivation finira par revenir à un moment ou à un autre.

 

L’ennui : un ennemi à vaincre ?

Si nous savons désormais d’où vient la motivation, il est tout aussi important de savoir ce qui provoque la démotivation.
Le premier facteur : l’ennui. En effet, les individus que nous sommes fuient la monotonie comme de la peste. Nous avons peur de la routine. Les choses ont tendance à se compliquer lorsque celle-ci commence à pointer le bout de son nez dans notre environnement professionnel. Nous nous sentons coincés, emprisonnés. La peur s’empare de nous et renforce notre sentiment de démotivation. Notre travail est moins efficace et nos progressions ralentissent. À ce moment, il est indispensable de se remémorer ses objectifs. Pourquoi vous êtes-vous lancé dans cette aventure ? Quels sont les buts que ce travail de dur labeur va vous permettre d’atteindre ? La motivation n’est que le premier pas qui permet d’entamer une tâche. Une fois lancé, cet ennui sera remplacé par l’envie de terminer et, sans même vous y attendre, vous aurez déjà achevé cette tâche qui vous démoralisait tant. L’ennui n’est que passager. Même s’il fait irrémédiablement partie du paysage de l’entrepreneur, celui-ci ne dure jamais très longtemps.

Ne voyez pas l’ennui comme un ennemi, mais à l’inverse, comme un allié composé d’habitudes et de rituels qui vous permettront de développer vos compétences, de gagner en confiance, de créer des opportunités, de nouer des contacts et, avec le temps, d’atteindre les objectifs que vous vous étiez fixé au commencement de votre création d’entreprise.

D’ailleurs, prenons un moment pour nous pencher sur les habitudes, les tâches routinières et leur utilité. Notre vie entière est composée d’habitudes. Nous nous levons le matin avant de nous habiller pour partir au travail et retrouver nos collègues. Cette routine cadre notre quotidien. Nous évoluons et nous progressons grâce à la répétition des tâches. Ne fuyez pas la routine, accueillez-la à bras ouvert en vous rappelant constamment ce qu’elle vous apporte et ce qu’elle vous apportera dans un futur proche.

Le pic de productivité : comment le gérer ?

Le pic de productivité est un laps de temps qui dure, en moyenne, 45 minutes. Il s’agit d’un créneau durant lequel votre efficacité est à son summum. Le dicton « vite fait, bien fait » prend alors tout son sens. Le pic de productivité est une source importante de motivation, car il vous permet de finaliser rapidement la tâche qui vous ennuyait tant. Durant ce laps de temps, il est primordial de rester concentré, de ne pas vous laisser distraire. Vous avez envie de regarder une vidéo ? De prendre une pause ? De répondre à un texto ? Retenez-vous, et attendez que le pic de productivité soit retombé.

 

En parlant de pause, quel est le meilleur moment pour en prendre une ? Il est important de s’accorder un peu de temps lorsque la fatigue pointe le bout de son nez. L’esprit est absorbé par tout, sauf par le travail. Les idées sont désorganisées. L’individu a l’impression d’être décalé dans le temps et perd de vue son objectif premier. Prendre quelques minutes pour soi est essentiel pour être en mesure de finaliser la tâche qui est la nôtre en bonne et due forme.

Motivation : diviser son travail en étapes

Nous vous le disions en début d’article : les individus en situation de « dépression » retrouvent souvent la joie de vivre lorsqu’ils trouvent un projet qui les stimule. Ceci s’applique également à l’entrepreneur qui perd sa motivation. Au lieu de vous fixer des objectifs lointains, divisez votre travail en étapes, en plusieurs petits objectifs que vous serez en mesure d’atteindre chaque jour. Ce sentiment d’accomplissement vous aidera à retrouver votre dynamisme d’antan. L’entrepreneur que vous êtes verra les choses avancer, et il n’y a rien de plus motivant que la progression !

Se cultiver pour retrouver la motivation

« Pourquoi voudrais-je me cultiver sur un sujet par lequel je ne suis plus motivé ? ». Voilà une excellente question. À l’inverse de ce qu’on aurait tendance à penser, engranger de nouvelles connaissances est source de motivation. Rappelez-vous ce que nous vous disions au début de cet article : être maître dans un domaine est motivant et nous pousse à vouloir utiliser nos connaissances à bon escient. Se documenter est le meilleur moyen de développer ses compétences. Une fois ces dernières acquises, vous n’aurez qu’une seule envie : celle de les mettre en pratique. Voilà de quoi vous remotiver pendant quelque temps !

 

L’importance de se récompenser

Peu de gens vous féliciteront d’avoir achevé une tâche ou d’avoir atteint un objectif que vous vous étiez fixé. Nous sommes constamment à la recherche du soutien et de l’approbation des autres. Mais un chef d’entreprise ne reçoit que très peu de retours sur son travail. Alors, au lieu d’attendre des compliments de personnes qui ne vous en feront peut-être jamais, pourquoi ne pas vous récompenser vous-même ? Prenez-vous un jour de congé, sortez au restaurant, partez en vacances… Faites quelque chose qui vous fait plaisir. Se récompenser soi-même est un excellent moyen pour stimuler la motivation sur le long terme.

Prenez note de vos progrès

Comme nous vous le disions : la progression est facteur de motivation. Et soyez certain que vous faites des progrès tous les jours, même si vous ne vous en rendez pas compte. C’est pourquoi il se révèle utile de tenir une sorte de carnet de bord au sein duquel vous devrez noter les tâches réalisées, les objectifs atteints, aussi petits soient-ils. Vous pouvez également faire mention des contrats décrochés, de vos nouvelles idées… Toutes ces informations deviendront, avec le temps, une véritable base de données. Vous pourrez tout aussi bien vous y référer pour creuser d’anciennes idées que pour évaluer votre progression.

Vous disposez désormais d’une farandole d’outils pour entretenir et créer la motivation. Il ne vous reste plus qu’à !

Conso-france.comObtenez des conseils sur la création de votre entreprise...

Conso-france.com
Obtenez des conseils sur la création de votre entreprise...

Conso France, notre partenaire, vous aide à concrétiser votre projet !

Vous êtes bien inscrit(e)