Partir en vacances rime avec plaisir, détente, insouciance… Et oui, nous nous laissons aller à tel point que nous oublions les bonnes habitudes que nous avons prises à la maison visant à consommer mieux. Outre l’aspect négligence, bien consommer en vacances peut se révéler être un véritable parcours du combattant. En effet, nous n’avons plus nos marques et n’arrivons donc pas, en conséquence, à gérer aussi bien que nous le faisons à la maison. Alors, comment consommer mieux en vacances ? La rédaction de Réunions de Consommateurs vous donne toutes ses astuces !

Consommer mieux en vacances, ça veut dire quoi ?

Consommer mieux en vacances consiste à prendre en considération tous les aspects qui peuvent nuire à l’environnement, à notre santé ou à notre portefeuille et faire en sorte de réduire ces « impacts » en prenant les bonnes décisions au moment de l’achat et au moment où nous utilisons les produits/services en question. Compris ?

Nos astuces pour consommer mieux en vacances

Consommer mieux commence avant le départ même ! Que vous preniez la voiture, le train ou l’avion, il y a un moment où la faim va se faire sentir, vous en conviendrez. Si vous n’avez rien à grignoter sous la main, il y a de fortes chances que vous vous laissiez séduire par un des mets bien gras de l’aéroport/ la gare/ la station service… Alors, pour éviter de faire grimper votre taux de cholestérol avant même d’être arrivé à destination, nous vous conseillons de préparer des repas sains avant de quitter votre domicile. Dans les transports, les envies de grignoter sont plus fortes que jamais. On s’ennuie, on a envie de fêter les vacances, de profiter du moment présent… Toutes les excuses sont bonnes pour dévorer un gros paquet de vos chips favorites ! Pour éviter ces écarts dont le nombre peu vite exploser, notamment en vacances, pensez à prendre avec vous une panoplie de vos fruits préférés. L’eau est également une arme redoutable lorsque le « problème fringale » pointe le bout de son nez. Même chose donc : on prend assez d’eau pour tenir jusqu’à l’arrivée !

Vous n’êtes pas encore parti, alors prenez le temps de couper toutes les prises de courant, de débrancher tous les chargeurs, de vérifier que les lumières sont toutes éteintes. Et oui, oublier d’en éteindre, ne serait-ce, qu’une seule lumière peut vite faire grimper la facture d’électricité. Ce n’est pas nom plus très responsable à une époque où les énergies ont besoin d’être économisées !

Si vous le pouvez, n’hésitez pas à couper votre compteur (dans le cas où votre congélateur et votre frigo sont vides bien évidemment !). Voilà un excellent moyen de ne rien oublier !

Nous venons de vous parler de « frigo » et de « congélateur ». Pourquoi ne pas essayer de les vider avant de partir en vacances ? Vous pourrez ainsi éteindre tous vos équipements, économiser de l’énergie et de l’argent ! Pensez-y !

Seconde source de pollution et de frais liée aux vacances : le carburant. Que vous preniez la route ou que vous louiez un véhicule sur place, la voiture est un moyen de locomotion particulièrement prisé. Cependant, il existe d’autres moyens de transport plus écologiques et moins néfastes pour l’environnement. Nous vous parlons, bien sûr, des transports en commun ou des deux-roues (vélos évidemment). Si vous décidez de vous rendre à votre point de destination en voiture, pourquoi ne pas faire du co-voiturage. Voilà un moyen parfait pour œuvrer en faveur de la planète et de faire des économies !

Parlant d’économies financières, pourquoi ne pas profiter d’être en vacances pour prendre les petites routes au lieu d’emprunter l’autoroute. En plus de découvrir le paysage et ne pas avoir de péages à payer, prendre les routes annexes vous amènera à rouler plus doucement, et à polluer et à consommer moins de fait.

Consommer mieux, consommer local !

Une fois arrivé sur place, les courses sont, pour la majeure partie des vacanciers, la première étape du séjour. Vous le savez sûrement déjà, mais rien ne vaut un petit rappel : consommez local autant que vous le pouvez. En effet, acheter des produits du coin vous assure, la plupart du temps, de consommer des produits sains. Notez que c’est aussi l’occasion d’aider l’économie locale à se développer !

Si vous choisissez de manger au restaurant, évitez les établissements proches des sites touristiques. En effet, en plus de servir de la nourriture bas de gamme, les prix y sont horripilants ! Ainsi, éloignez-vous un peu de ces zones, et aventurez-vous dans des lieux un peu moins peuplés. Les petits villages sont souvent des endroits au sein desquels les traditions locales sont préservées. Rien de mieux pour goûter à la cuisine du terroir sans se faire arnaquer !

Si vous mangez sur le pouce ou que la faim commence à se faire sentir, faites-vous plaisir, mais en achetant des petites portions. Toujours un petit creux ou une envie démesurée ? Délectez-vous avec des fruits locaux. Goûter des produits locaux et sains permet de transformer « l’acte de manger » en activité amusante. Oublié le petit creux !

Consommer mieux en prenant de nouvelles habitudes !

Les vacances vont souvent de pair avec la fête et l’alcool. Une petite bière par-ci, un apéro par-là… Manger gras et boire plus font partie du contexte. Et si vous changiez vos habitudes en remplaçant les cacahuètes par des bâtonnets de carotte avec du fromage frais et la bière par des jus de fruits sans sucres ajoutés. Pas besoin de se priver ! La technique consiste simplement à changer ses habitudes de vacancier par des usages aussi appréciables, mais plus sains !

Dernière astuce : respectez votre satiété ! En vacances, nous avons tendance à manger plus que besoin. En savourant les aliments à leur juste valeur sans se gaver, aucun risque de prendre du poids et de faire exploser son taux de cholestérol !