Un site e-commerce est une plate-forme sur laquelle on commercialise ses produits. Jusqu’à là, rien de bien compliqué. Toutefois, les choses deviennent plus complexes lorsqu’il est question de la concevoir. Et oui, un site e-commerce est un projet à part entière qui requiert du temps et des investissements. Qui plus est, les créateurs d’entreprise ne savent pas toujours par où commencer et vers qui se tourner. Alors, quelles sont les étapes de la création d’une plate-forme e-commerce ? Réponse à toutes vos questions dans ce nouvel article de Réunions de consommateurs.

Site e-commerce : la phase de préparation

À moins d’être informaticien, il faudra obligatoirement passer par la phase de préparation. Celle-ci se traduit par la mise au point d’un cahier des charges. Ce dernier vous permettra d’anticiper et de prévoir les investissements à réaliser. Ce qui soulève la question suivante : combien coûte un site e-commerce ?

Il est particulièrement difficile, pour ne pas dire impossible, de donner un prix moyen. Pourquoi ? Car, tout dépend de la solution pour laquelle vous allez opter : site neuf, d’occasion, peu personnalisé, design sur-mesure. Pour vous donner une idée, le coût d’une plate-forme e-commerce varie entre 2,000 et 100,000 euros. Oui, la fourchette est très large.

Pour vous aider, voici une présentation des différentes solutions qui s’offrent à vous.

1 – Créer son site e-commerce à l’aide d’un logiciel

Moins vos produits seront nombreux, plus faibles seront les coûts liés à la création de votre site internet. Pour ceux et celles d’entre vous qui proposent quelques centaines d’articles uniquement, il est possible de créer sa plate-forme seul. Comment ? Grâce à des logiciels spécialisés tels que Jimdo, Shopify, Squarespace… Aucune compétence technique n’est nécessaire. Oui, Monsieur et Madame Tout Le Monde peuvent facilement concevoir leur propre outil numérique de vente. Il suffit de choisir le thème, de le paramétrer, d’ajouter vos produits et le tour est joué !

Toutefois, attention. Si vos produits se comptent en milliers, il est déconseillé d’opter pour ce type de solution. Pourquoi ? Car, elle ne sera pas assez performante, les fonctionnalités seront limitées et il vous sera impossible d’adapter votre plate-forme à vos besoins spécifiques.

Un site e-commerce mis sur pied grâce à un logiciel se révèle être la solution la moins chère. Il vous faudra compter, en moyenne, 200 euros par an. En fonction de la solution choisie, il se peut que l’on vous demande de reverser un pourcentage de votre chiffre d’affaires en plus (entre 1 et 3 %).

Évidemment, plus le logiciel sera coûteux, plus celui-ci sera complet.

2 – Créer son site internet à l’aide d’un CMS en Open Source

Cette solution est idéale pour ceux et celles d’entre vous qui disposent d’un important catalogue produits. Elle se révèle d’autant plus intéressante si vous possédez des connaissances en HTML et en CSS. Bien plus performant que les précédentes options, le CMS en Open Source peut être modifié à votre guise. Vous avez accès au code et avez la possibilité de le transformer et de l’adapter à vos besoins. Le back office est bien plus complet. Vous êtes maître de votre site internet et pouvez réaliser les modifications qui vous chantent.

Gardez en tête que ce type d’outil a été conçu pour répondre aux besoins du plus grand nombre. Ainsi, il se peut que vous soyez confronté aux limites du produit si vos besoins sont trop spécifiques.

Les deux CMS les plus connus et les mieux réputés du marché sont Prestashop et Magento. Pour ce qui est du prix, il faudra compter entre 3,000 et 15,000 euros. Le coût varie en fonction du degré de personnalisation. Plus votre plate-forme e-commerce sera customisée, plus celle-ci vous coûtera cher, cela va de soi !

 

3 – Créer son site internet avec une agence

Les créateurs d’entreprise souhaitant disposer d’un site hautement personnalisé n’auront pas d’autre choix que de se tourner vers une agence pour réaliser le travail, à défaut d’avoir les connaissances nécessaires pour le mettre sur pied soi-même. Les points forts de cette solution : votre plate-forme sera unique, elle ne ressemblera à aucune autre. Une solution sera trouvée pour répondre à chacun de vos besoins. Votre site sera créé pour vous et pour vos produits uniquement. Une plate-forme sur-mesure permet de se démarquer de ses concurrents et d’attirer des clients plus facilement.

Concernant le prix, il faudra compter, au minimum, 20,000 euros.

Quels sont les autres coûts liés à un site e-commerce ?

Il faut savoir que les coûts de création ne sont pas les seules dépenses liées au site e-commerce. Même si certaines sont facultatives, il est toujours bon de savoir ce que vous pouvez améliorer en échange de finances !

1 – Le template : tout dépend de la solution pour laquelle vous opterez, mais, la majeure partie du temps, il vous est donné le choix entre un template gratuit et un template payant. Sachez que les modèles gratuits sont bien plus présents sur la toile que les modèles payants. En optant pour le second, votre site n’en sera que plus original.

Toujours en fonction de la solution choisie et en fonction de vos connaissances et de votre motivation, vous pouvez créer votre propre template. Mais cela peut s’avérer très compliqué et prend, en général, beaucoup de temps !

2 – L’intégration HTML : à moins de gérer votre plate-forme seul(e), il faudra payer à chaque fois que vous souhaitez intégrer de nouveaux éléments à votre site internet : produits, design, etc.

3 – Gérer le catalogue : création des fiches produits, catégorisation des articles… Tout cela prend du temps ! C’est bien pour cela que les entrepreneurs sont de plus en plus nombreux à confier cette tâche à des agences qui se chargent d’adapter le tout au format web.

 

4 – Personnalisation du Back Office : plus votre site sera personnalisé, moins ce poste de dépenses sera conséquent.

Pour rappel, le Back Office est l’endroit où s’administre le site. Il vous permet de gérer vos produits, d’ajouter des articles, etc. Il va de soi que vous aurez des besoins spécifiques. Il faudra ainsi customiser le Back Office pour qu’il réponde à ces derniers.

5 – Le SEO : il est question ici du référencement. Et qui dit référencement, dit contenu. Vous avez plusieurs choix : créer le contenu vous-même ou vous tourner vers des rédacteurs professionnels. Vous pouvez également opter pour des outils payants tels que Adwords qui permettront de booster le nombre de visites, et donc le nombre de ventes.

Créer son site e-commerce : choisir le / les prestataires

Même si vous décidez de concevoir votre site e-commerce par vos propres moyens, vous devrez, à un moment ou à un autre, déléguer une, voire plusieurs tâches, à un prestataire (ou à différents prestataires). Pourquoi ? Car, rares sont les personnes qui disposent de toutes les connaissances nécessaires pour concevoir, développer, promouvoir et améliorer une telle plate-forme. C’est pour cette raison qu’il est primordial de savoir bien choisir le professionnel avec qui vous allez travailler.

1 – Choisissez un spécialiste

Avant de partir en quête d’un professionnel, prenez le temps d’identifier correctement les problématiques sur lesquelles vous souhaitez travailler. Une fois cette étape réalisée, vous pourrez démarcher les différents prestataires. Toutefois, attention, tournez-vous vers un spécialiste en la matière. Comme nous vous le disions précédemment : peu d’individus possèdent les connaissances nécessaires pour développer un site e-commerce de A à Z. La règle s’applique également aux professionnels de l’informatique. Un bon prestataire est un prestataire spécialisé qui concentre son activité sur un domaine bien défini. Moins les casquettes de votre entrepreneur / agence seront nombreuses, plus vous pourrez avoir confiance en son professionnalisme.

2 – Évaluez vos prestataires

Les missions doivent être déléguées à des prestataires chevronnés. Vous en conviendrez. Mais comment savoir si ces derniers sont compétents ? Quelques conseils.

1 – Les technologies maîtrisées. Interrogez vos prestataires à ce sujet. Demandez-leur de vous présenter des exemples de réalisation pour chaque technologie mentionnée.

2 – « Quelles sont les clés de réussite d’un projet de site e-commerce ? » « Quels sont les principaux obstacles auxquels je vais devoir me confronter ? »

3 – « Comment seront gérés les aspects de maintenance de ma plate-forme ? » « Comment allez-vous anticiper les changements à réaliser en fonction de la conjoncture ? »

4 – « Pouvez-vous me parler de vos points forts et de vos points faibles ? »

 

5 – Prenez contact avec d’anciens clients pour avoir leur avis sur les compétences de votre éventuel prestataire.

6 – Évaluez les réalisations des prestataires choisis avec objectivité. Si les retours clients sont particulièrement précieux, il faut toutefois garder en tête que ces clients ne disposent pas toujours des compétences et des savoir-faire nécessaires pour évaluer le travail du prestataire en bonne et due forme. C’est pourquoi il est avisé de se tourner vers un(e) ami(e) qualifié(e), une autre agence ou un autre freelancer pour avoir un avis professionnel sur les travaux réalisés.

7 – Demandez à votre prestataire de vous réaliser une maquette. Si votre professionnel sait où il va, ce dernier n’aura pas de mal à vous mettre au point une maquette ; basée sur vos préférences et les éléments clés que vous lui aurez fournis en amont. Notez toutefois que tous les prestataires n’ont pas forcément le temps de mettre au point un tel document. Le fait qu’ils refusent de vous concevoir une maquette, notamment par manque de temps, ne signifie pas qu’ils ne sont pas compétents. Sachez prendre du recul.

Créer un site e-commerce : vos autres tâches

Si vous décidez de faire appel à un professionnel pour mettre votre site e-commerce sur pied, il est fortement recommandé de vous former au back-office à l’aide d’un tutoriel. Pourquoi ? Car, vous ferez des économies : vous ne serez pas constamment obligé de vous tourner vers votre prestataire pour des tâches liées à l’intégration. Vous serez également en mesure de comprendre et d’analyser les problèmes techniques auxquels vous serez confrontés.

Le catalogue produits est un aspect auquel vous allez devoir accorder beaucoup de temps et d’attention. En effet, les descriptions de vos articles devront être de qualité et élaborées en prenant compte des questions de SEO. Vos descriptions devront donner envie d’acheter : illustrez vos articles avec de belles photos, faites attention à ne pas faire de fautes d’orthographe, soignez votre syntaxe… Vous pouvez faire appel aux services d’un rédacteur professionnel. Le travail ira plus vite. Qui plus est, ce type de prestataire dispose, généralement, de connaissances en SEO. Sa plume est également plus vendeuse que celle d’un amateur.

 

Créer un site e-commerce : la question du marketing

Avoir un beau site internet, c’est très bien, mais disposer d’une plate-forme e-commerce qui convertit, c’est encore mieux, pour ne pas dire essentiel. C’est à ce moment que sont soulevées les questions liées au marketing.

Avant de mettre en place des solutions, il faut avoir conscience de l’impact actuel de votre plate-forme. À cette fin, vous pouvez vous tourner vers des outils tels que Google Analytics. Le but : récolter des données, des informations sur les habitudes de vos visiteurs pour savoir quels produits plaisent et quels produits ne plaisent pas. Comparez les différents articles pour essayer de comprendre pourquoi certains attirent plus l’attention que d’autres.

Une fois l’analyse réalisée, le temps sera venu d’optimiser ce qui peut l’être en vue de maximiser le nombre de ventes.

Nous ne vous le dirons jamais assez : prenez le temps de mettre au point des descriptions produits vendeuses. Il ne s’agit pas de faire une liste interminable et monotone des différentes caractéristiques, mais bien de mettre chacune d’entre elles en valeur de manière à convaincre l’internaute que votre article va changer son quotidien. Votre mission : créer un besoin.

Notez que le trafic n’est pas le seul et unique élément à prendre en compte. En effet, il vaut mieux se focaliser sur la valeur moyenne du visiteur plutôt que sur leur nombre.

Pour ce qui est de vos campagnes emailing, concentrez-vous davantage sur vos clients plutôt que sur vos prospects… Peu importe le montant dépensé, un internaute ayant déjà réalisé un achat sur votre plate-forme a bien plus de chance de revenir, alors qu’un prospect, lui, doit encore être convaincu. Attention, cela ne signifie pas qu’il ne faut pas travailler l’aspect « prospects », il s’agit d’envoyer le bon message aux bons internautes.

 

Ne cherchez pas à plaire à tout le monde. Pourquoi ? Car, c’est là une mission perdue d’avance. Il vaut mieux se concentrer sur une partie des consommateurs et répondre à leurs besoins de manière pertinente et efficace que de tenter de séduire le plus grand nombre sans avoir réellement les moyens de le faire.

Analysez vos prospects : de quoi ont-ils besoin ? La réponse à cette question vous permettra de trouver des produits, des solutions pour améliorer leur quotidien et pour les fidéliser. Vous ne devez pas chercher des clients qui s’adapteront à vos produits, mais des produits qui s’adapteront à votre cible.

« Le client est roi » : le dicton a encore plus de sens sur la toile. En effet, brossez vos acheteurs dans le sens du poil. Soyez sympathique avec tout le monde, même si on vous contacte uniquement dans le but d’avoir des informations. Un commerçant agréable arrivera toujours à vendre. Qui plus est, les prospects / clients garderont une bonne image de vous et ne manqueront pas de promouvoir votre plate-forme auprès de leurs proches.

Permettez à vos clients de faire de bonnes affaires. Pour séduire et fidéliser, le commerçant que vous êtes doit être prêt à réaliser quelques sacrifices. Vos clients potentiels cherchent à se procurer des produits de très bonne qualité à des prix défiant toute concurrence. Si vous ne pouvez, bien évidemment, pas vous permettre de brader tous vos articles, il est indispensable de casser les prix de quelques produits de manière à attirer les consommateurs. Proposez, avec ces articles à prix cassé, des produits complémentaires, sur lesquels vous pourrez réaliser une bonne marge.

Vous disposez désormais de tous les outils nécessaires pour mettre au point un site e-commerce séduisant et de haute qualité. À vous de jouer !

Conso-france.comObtenez des conseils sur la création de votre entreprise...

Conso-france.com
Obtenez des conseils sur la création de votre entreprise...

Conso France, notre partenaire, vous aide à concrétiser votre projet !

Vous êtes bien inscrit(e)