Nombreux sont les hommes et les femmes qui rêvent de monter leur entreprise. Construire quelque chose de leurs propres mains, être libres de leurs choix, s’épanouir dans un secteur qui leur ressemble… Voilà quelques-unes des raisons pour lesquelles l’entrepreneuriat séduit. Pourtant, seul un petit nombre d’individus ose franchir le pas. Pourquoi ? Car, ces créateurs en herbe ne savent pas toujours par où commencer. La phase de démarrage est particulièrement difficile, que l’on soit novice ou non. C’est pour cette raison que la rédaction de Réunions de consommateurs a aujourd’hui choisi de traiter ce sujet. Comment bien démarrer son entreprise ? C’est ce que nous allons voir ici.

Démarrer son entreprise : nos astuces pour partir du bon pied

Avoir envie d’entreprendre, c’est très bien, mais savoir le faire en bonne et due forme, c’est encore mieux. Nous faisons tous des erreurs dans notre vie professionnelle, et cela, quel que soit le domaine dans lequel nous exerçons. Toutefois, certaines d’entre elles peuvent être évitées, nous permettant de prendre confiance en nous et de nous préparer à l’obstacle suivant. Le secret d’une entreprise pérenne réside dans l’anticipation. Il est également primordial de savoir s’entourer des bonnes personnes.

1 – Trouver des prospects en amont

Qui dit client dit ventes, et qui dit ventes dit rentrées d’argent. La peur des entrepreneurs : ne pas trouver de consommateurs. Dans ce cas-là, pourquoi ne pas faire le travail inverse et dénicher des acheteurs potentiels avant de monter sa société ? Entamez les recherches et partez en quête de prospects chauds. Proposez-leur votre produit. Évaluez le nombre de personnes qui sont prêtes à vous l’acheter. Faites signer des bons de commande. Toutefois, attention. À moins d’avoir un document signé, gardez en tête que l’affaire n’est pas encore gagnée. Un prospect pourra vous promettre d’acheter votre produit lors de son lancement et changer d’avis par la suite. Quoi qu’il en soit, cette démarche permet de se constituer un genre de « portefeuille clients » et d’estimer le nombre de consommateurs potentiels.

 

2 – Mettre la main sur un bon comptable

Un comptable est souvent perçu comme une source de dépenses superflues, notamment pour les nouveaux créateurs d’entreprise qui n’ont pas toujours une grosse trésorerie. Pourtant, ce professionnel de la finance peut être d’une grande aide et son intervention, elle, rentable. En effet, en plus de vous soulager d’une charge de travail qui prend du temps (facture, déclaration d’impôts, tenue de livre des comptes, etc), le comptable peut aussi être de très bon conseil. Il peut vous apprendre à réaliser des factures, à garder un œil sur l’état du marché, il peut même vous mettre en contact avec des clients potentiels et d’autres entreprises ! Finalement, le comptable, grâce à ses connaissances et son expérience, a souvent les moyens de vous faire économiser de l’argent ; des économies auxquelles vous n’auriez jamais pensé. Voyez ce professionnel de la finance comme un investissement sur le long terme. Prenez le temps de trouver un bon comptable avant de créer votre entreprise.

3 – Se créer un réseau

Il n’est jamais trop tôt pour se créer un réseau. D’ailleurs, il est fortement recommandé de s’y prendre aussi tôt que possible : durant ses études, son premier job, à la faculté… Tous vos contacts ne vous serviront pas au même moment. Mais vous serez heureux de pouvoir vous tourner vers eux le jour venu. Ne négligez personne et favorisez les rencontres. Parlez de votre intention d’entreprendre à vos proches, à vos collègues, à votre famille… Rendez-vous dans des salons pour échanger avec des professionnels et pour prendre leur carte de visite. La solitude est le premier ennemi de l’entrepreneur qui a tendance à vouloir rester derrière son ordinateur.

4 – Allez à la rencontre de vos concurrents

Non, vos concurrents ne sont pas le point noir de votre environnement. D’ailleurs, il est recommandé d’aller à leur rencontre. Si certains vous claqueront la porte au nez, la plupart verront votre démarche comme une marque de respect. D’autres encore seront heureux de vous donner des astuces pour vous lancer. Ces derniers pourraient éventuellement vous sous-traiter des contrats lorsqu’ils croulent sous le travail. La majeure partie de vos concurrents sera ravie de partager ses expériences avec vous ; expériences que vous n’avez pas encore. Alors, foncez !

 

5 – Rapprochez-vous de la CCI de votre commune

La CCI et ses équipes se mettent à la disposition des entrepreneurs pour les aider à monter leur société dans les meilleures conditions possibles. Des conseillers vous guident tout au long de l’aventure tandis que l’organisme vous propose des formations pour vous apprendre à gérer votre société au mieux et à faire les bons choix. De nombreuses aides financières et sociales peuvent être accordées aux créateurs en fonction de leur profil et de leur situation. La CCI dispose de toutes les informations dont vous pouvez avoir besoin, et bien plus encore. Quel que soit votre domaine d’activité, prenez le temps de discuter avec l’un de leur conseiller.

6 – Optimisez votre trafic

Un entrepreneur de notre ère doit obligatoirement posséder un site internet. Si ce n’est pas le cas, il vous faudra nécessairement en créer un avant de démarrer votre activité. Internet est l’outil de référence pour se faire connaître et pour trouver des clients. D’ailleurs, notez que les consommateurs ont bien plus confiance en une entreprise qui dispose d’un site web. Une fois votre plate-forme créée, il faudra ramener du trafic. « Très bien, mais comment ? ». C’est là que le travail promotionnel commence. Oui, même avant de démarrer son activité officiellement. Pour cela, il faut vous rendre visible. Créez vos pages professionnelles réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Linkedin, Viadéo…), concevez des communiqués, voire même des dossiers de presse, inscrivez votre site internet sur des annuaires, travaillez votre SEO, achetez quelques mots-clés, etc. Tenez continuellement vos pages et vos comptes à jour pour montrer que vous êtes toujours en activité. Faire ces différents travaux en amont vous laissera du temps pour vous faire connaître. Les clients seront ainsi plus nombreux lorsque vous démarrerez votre activité. De ce fait, l’argent rentrera plus rapidement.

7 – Ne lésinez pas sur le marketing

Il est vrai que le marketing représente un budget important, toutefois, il ne faut au grand jamais faire une croix dessus. Vos finances professionnelles battent de l’aile ? Faites des économies partout, mais jamais sur le marketing. Pourquoi ? Car, il est votre seul et unique moyen de séduire de nouveaux consommateurs. Voyez le marketing comme l’outil publicitaire de référence. Sans lui, impossible de toucher de nouvelles cibles et de faire grimper votre chiffre d’affaires. S’il le faut, économisez sur plusieurs mois afin de disposer d’un budget marketing assez important pour toucher le plus grand nombre de clients potentiels. Si cela est dans vos moyens, confiez l’aspect publicitaire à une agence qui se chargera de faire le travail pour vous afin d’avoir les résultats attendus. Chacun son métier comme dirait l’autre !

 

8 – Misez sur les partenariats

Il y a de fortes chances que votre produit / service soit compatible avec celui / ceux d’autres entreprises. Si tel est le cas, il est recommandé de réaliser des partenariats. En combinant vos produits, vos deux firmes toucheront un plus grand nombre de consommateurs. Cette offre complète plaira à vos clients qui n’auront pas besoin de réaliser deux achats différents pour se procurer la même chose. Tout le monde est gagnant : le consommateur a à sa disposition une offre complète. L’entreprise A et l’entreprise B touchent toutes les deux des clients qu’elles n’auraient sûrement pas séduits si elles n’avaient pas réalisé de partenariat. Qui plus est, les deux firmes ont accès à leur portefeuille client respectif.

9 – Parlez de votre activité

Vous lancez votre activité. Votre première mission : vous faire connaître. Le bouche à oreille est et restera, la « stratégie publicitaire » gratuite de référence. Parlez de votre entreprise à venir à votre famille, vos amis, vos collègues, vos proches. N’ayez pas peur, ces derniers ne porteront pas de jugement, bien au contraire. Le but de la manœuvre : que ces derniers vous recommandent auprès de leurs connaissances. Ne négligez pas le pouvoir du bouche à oreille, celui-ci a de grandes chances de vous surprendre !

10 – Trouvez des sous-traitants

Vous pensez ne pas avoir besoin de sous-traitants ? Détrompez-vous. Lorsque votre activité sera lancée, et que les clients se bousculeront devant votre porte, le moment sera venu pour vous de déléguer, et cela, pour plusieurs raisons. La première : vous n’avez que deux mains. Il sera impossible pour vous de tout faire tout seul, au risque de bâcler le travail et de livrer un travail mal fait. Le but n’étant pas de perdre des clients, vous en conviendrez. La seconde : il y a de grandes chances que vous ne disposiez pas de toutes les connaissances nécessaires pour mener à bien toutes les tâches relatives à la gestion d’entreprise. Qu’il s’agisse de la comptabilité, du référencement, de la création de site internet… N’hésitez pas à sous-traiter lorsque vous ne possédez pas le savoir-faire approprié. Si déléguer a un prix, gardez en tête que cela vous sera rentable sur la durée. Vous aurez plus de temps à accorder à vos clients et aux tâches que vous maîtrisez. Les résultats ne seront que meilleurs, et cela se fera rapidement ressentir sur le nombre de ventes.

 

11 – Trouvez des financements

N’attendez pas que votre entreprise soit en activité pour trouver des financements. L’entrepreneur que vous êtes sera bien plus serein(e) s’il / elle dispose des fonds nécessaires au développement de sa société. À cette fin, tournez-vous vers les banques, les sites de crowndfunding, les concours, les collectivités, les régions, les donateurs, les business angels… Pour prendre connaissance de tous les moyens de financement à votre disposition, nous vous avisions de consulter notre article « Comment financer son entreprise ? ». Vous serez, sans nul doute, surpris de voir le nombre de moyens de financement existant en France. Qu’il s’agisse d’aides financières à proprement parlé ou d’aides fiscales, l’État a mis en place de nombreux dispositifs pour encourager la création d’entreprise. Pour d’avantages d’informations, n’hésitez pas à vous rapprocher de la CCI de votre ville. Celle-ci disposera des coordonnées de tous les organismes susceptibles de vous venir en aide.

Conso-france.comObtenez des conseils sur la création de votre entreprise...

Conso-france.com
Obtenez des conseils sur la création de votre entreprise...

Conso France, notre partenaire, vous aide à concrétiser votre projet !

Vous êtes bien inscrit(e)