Après une pénurie des plus « inquiétantes » qui a eu pour conséquence de faire flamber les prix, une baisse significative de ces derniers annonce un retour officiel « à la normale ». En effet, les carburants retrouvent leur coût bas post-pénurie, ce qui ne manque pas de remettre le sourire aux lèvres des Français. Cependant, même si cette baisse fait grand bien à nos portefeuilles, savons-nous si celle-ci va réellement durer ? D’ailleurs, pourquoi le prix de l’essence est-il aussi bas ? Comment profiter pleinement de cette phase de prix cassés ? La rédaction de Réunions de consommateurs vous explique tout !

Carburant pas cher : des chiffres qui font plaisir !

Publiés lundi, les chiffres officiels confirment la tendance à la baisse des prix du carburant. 1,0951 euro par litre. Voilà le prix moyen du gazole au 1er août. Les Français font donc une économie de 1,89 cts par rapport à la semaine dernière. Même chose pour les supercarburants : le SP95 affiche un prix moyen de 1,2714 euro et le SP 98 chute à 1,3374 euro.
« Très bien, mais comment trouver les pompes les moins chères ? ». Bonne question ! En effet, rappelons que les chiffres donnés par le gouvernement ne sont que des moyennes. Ainsi, bon nombre de conducteurs ont la belle surprise de pouvoir remplir leur réservoir de gazole pour 1,02 euro du litre ! Alors, comment faire le plein à moindre prix ? Depuis quelques années, les sites internet ainsi que les applications mobiles ayant pour vocation de localiser les prix de carburants les plus bas dans une région déterminée ne cessent de naître. prix-carburants.gouv.fr, transition-energie.com, zagaz.com… Quelques clics suffisent à trouver son bonheur. Pour cela, il suffit de sélectionner sa région ou son département, et de choisir la station correspondant le plus à ses besoins, à son budget et à la distance à parcourir. Pratique, non ?!

Carburant pas cher : quelles causes ?

Faire de bonnes affaires à la pompe, c’est bien, mais savoir pour quelles raisons il nous est possible d’en faire, c’est encore mieux ! Notez que les prix de carburants n’ont jamais été aussi bas au cours des six dernières années. En effet, il faut remonter en 2010 pour retrouver des chiffres aussi « modestes ». Alors, à quoi est due cette baisse ? Pour comprendre la chute du prix du diesel, du sans-plomb, du GPL et des autres carburants et gaz proposés en station-service, il faut prendre du recul et regarder ce qu’il se passe aux quatre coins du monde. Les prix à la pompe suivent les évolutions des cours du pétrole brut. Pour ceux d’entre vous pour qui les actualités de ces derniers mois n’ont plus de secrets, inutile de vous rappeler que ces cours ne cessent de chuter, et cela, depuis un an et demi désormais. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que l’offre est plus forte que la demande. La croissance ralentit, l’offre explose partout à travers la planète (le pétrole de schiste américain étant un parfait exemple). En résultat, le prix du gazole et de votre essence sans-plomb se retrouve cassé, pour le plus grand bonheur des automobilistes, cela va sans dire.

Carburant pas cher : une histoire à durée indéterminée ?

« Jouir d’un carburant moins cher, très bien, mais est-ce que ça va durer ? ». Voilà la question que se pose un très grand nombre de conducteurs. Et à juste titre ! Au temps d’une crise qui semble ne jamais finir, la tendance est davantage aux prix croissants, vous en conviendrez ! Cependant, impossible d’affirmer que le coût du litre d’essence restera aussi bas ou continuera de baisser. En effet, les événements de ces derniers mois prouvent que les économistes n’ont pas la science infuse et que tous les événements impactant de près ou de loin le prix du pétrole ne sont pas prévisibles. Grèves contre la loi du travail, incendie sur le territoire canadien, Brexit… Ces épisodes et catastrophes ont influencé les cours. Une bonne nouvelle cependant : aucune hausse n’est annoncée avant la fin de l’été. Que les vacanciers se réjouissent !

Carburant pas cher : quelles conséquences ?

Si beaucoup d’automobilistes se délectent du prix du gasoil, peu d’entre eux s’interrogent sur les conséquences de la baisse notable du prix du baril. Pourtant, il y en a !
La chute des cours entraîne d’office une augmentation du prix de l’essence ; ces pays étant dans l’obligation de prendre des mesures qui impactent les coûts.
Les écologistes, eux, perdent espoir. Demander à la populace de favoriser les transports en commun à une époque où les prix des carburants sont aussi bas est loin d’être une mince affaire !

Et vous ? Que pensez-vous de cette baisse des prix ?